• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 8 juin 2007

    Escapade Nîmoise

    5 heures du matin . . . (oui oui, vous lisez bien, ceci n’est pas un trucage)

    Il est tôt . . .


    Très tôt . . .


    BEAUCOUP trop tôt …

    Et pourtant… je dois me lever !

    Il me faudra encore un peu plus de 2 heures 1/2 de route pour aller jusqu’à Nîmes assister à un colloque sur « Le nouveau droit de la propriété publique » qui intéresse tout particulièrement mon sujet de thèse (un grand merci à J.-B. pour m’avoir indiqué l’existence de ce colloque).
    Idéalement, j'aurais dû m'y rendre en train ; s'il y avait un train qui partait de Toulouse pour Nîmes à 5h45 du matin... "Mais non, il n'y a pas de train.
    - Ha bon?
    - Puisqu'on vous le dit....
    - Ha bon."
    Au programme de cette merveilleuse journée qui s’offre à moi, du droit public en veux-tu en voilà* : les mutations domaniales, la gestion domaniale, l’influence du Notariat sur la gestion du domaine public, le domaine public entre protection et valorisation... et plein plein d'autres sujets tout aussi palpitants les uns que les autres qui me mettent dans le même émois que des cannibales devant un buffet d'hommes-grenouilles. Bref, que du bonheur (non non, je suis sérieux là…).

    5 heures 23 ...

    Bon, faudrait pas trop tarder non plus.


    Je suis le dauphin de la place Dauphine

    Et la place Blanche a mauvaise mine
    Les camions sont pleins de lait
    Les balayeurs sont pleins de balais

    Il est cinq heures
    Paris s'éveille
    Paris s'éveille

    Les travestis vont se raser
    Les stripteaseuses sont rhabillées
    Les traversins sont écrasés
    Les amoureux sont fatigués

    Il est cinq heures
    Paris s'éveille
    Paris s'éveille

    Le café est dans les tasses
    Les cafés nettoient leurs glaces
    Et sur le boulevard Montparnasse
    La gare n'est plus qu'une carcasse

    Il est cinq heures
    Paris s'éveille
    Paris s'éveille

    Les banlieusards sont dans les gares
    A la Villette on tranche le lard
    Paris by night, regagne les cars
    Les boulangers font des bâtards

    Il est cinq heures
    Paris s'éveille
    Paris s'éveille

    La tour Eiffel a froid aux pieds
    L'Arc de Triomphe est ranimé
    Et l'Obélisque est bien dressé
    Entre la nuit et la journée

    Il est cinq heures
    Paris s'éveille
    Paris s'éveille

    Les journaux sont imprimés
    Les ouvriers sont déprimés
    Les gens se lèvent, ils sont brimés
    C'est l'heure où je vais me coucher

    Il est cinq heures
    Paris se lève
    Il est cinq heures
    Je n'ai pas sommeil


    Je reprendrais bien un p’tit café moi….

    Bien serré alors !

    Non : un double !

    * Nous rappelons à nos chers téléspectateurs que l'auteur de ces lignes est doctorant en droit privé et n'enseigne que le seul et véritable droit, le droit privé, mais qu'en raison du folklore ésotérique de son sujet de thèse, il est contraint - mais consentant - de se taper tout un pan de droit public, le côté obscur de la force...


    5 commentaires:

    1. bonjour moi levée à 7h alors que je suis en arrêt mais bon ..... il ne faut pas chercher à comprendre si encore c\'était pour un calin matinal je n\'aurai pas la tête ds le ...!!!j\'aurai drolement appreciée mais bon c\'est avec plaisir que j\'ai lu ton billet et ça m\'a mis une de ses patates merci
      tu sais toutes les vies sont simples à nous avec notre envie notre joie de vivre de rigoler de la rendre un peu moins banal que celle de nos voisins....
      et j\'ai adorée la description de ton frigo mais comme tu dis tant qu\'il y a de caf il a espoir bon courage pour cette journée et si tu n\'as pas encore ete faire des courses bon courage
      bonne vie simple joyeuse et amoureuse et amicale sans prise de tête la vie n\'en vaut pas la peine
      mes amitiés cloclo

      RépondreSupprimer
    2. Djay ou Jéjé8 juin 2007 à 19:13

      Si tu écris ton blog avant de partir c\'est que tu t\'es levé trop tôt...
      On excusera le coté obscur(sans E) de la force étant donné l\'heure matinale (aïe j\'ai mal).

      RépondreSupprimer
    3. De retour fourbu.... me requinque devant Desperate Housewives....Quant au "e" improbable, c\'est la preuve par a+b du coté obscur de la force du Dt public... (merci Djay... on réglera ça le 23 juin prochain... gniark gniark gniark ! ! Correction effectuée)

      RépondreSupprimer
    4. chimiste-méchant9 juin 2007 à 01:48

      message de chimiste méchant : en cherchant bien, il doit bien avoir un train couchette qui fait toulouse nimes en 7 heures 30 avec un départ a 22h34 de matabiau ... arrivée à nimes en raison de retard pour gel sur les rails : 7H54message de Ptee : info musicale : très belle version live de Paris s\'éveille, par An Pierle sur la réedition CD bonus de "Helium Sunset"

      RépondreSupprimer
    5. Et hop! Une lectrice de plus!!

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !