• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • L'Oiseau Bleu
  • 26 mars 2009

    Joe le taxi

    Une petite anecdote qui m'est arrivée l'autre matin en allant bosser.

    Mardi matin, sur le chemin de l'Insigne Institution Toulousaine qui m'exploite m'emploie depuis bientôt 2 ans, je chevauchais hardiment mon Vélib VélôToulouse (putain, que c'est moche ce nom ! Il faudrait empaler le responsable en place publique), empruntant comme d'habitude un raccourci de la place Arnaud Bernard.

    Pédalant avec entrain, je ralentis modérément mais m'engage sur le rond-point qui ponctue ma course lorsque de ma gauche surgit un taxi qui me klaxonne abondamment, me coupe la route, incongruité à laquelle - un brin courroucé - je réponds aussitôt par une énergique diatribe toulousaine dont la distinction et le raffinement furent inversement proportionnelles à la longueur.

    Le taxi s'arrête, la fenêtre baissée... il a parfaitement compris de quels noms d'oiseaux je l'avais accoutré et semble n'avoir que passablement apprécié cette leçon d'ornithologie matinale.

    Contraint de passer à coté de lui pour continuer ma route, je m'avance sûr de mon bon droit, prêt à en découdre si de besoin.

    La conversation s'engage :
    - Et alors ???!!
    - Bin quoi et alors ?? Et la priorité à droite z'en faites quoi ?!!
    - Et toi, tu l'as pas vu le panneau cédez-le-passage ?
    - . . . . "
    Je me retourne et : il y avait bien un cédez-le-passage...

    Taxi 1 - Tambour Major 0

    Et dire que la veille j'avais regardé une émission qui parlait du non respect des régles élémentaires du Code de la Route par les cyclistes. Je m'entends encore penser - tout péteux que je suis - : "Rhoooo, y'a d'ces cons !" smileys Forum
    Au vu de ma réaction - un très joli teint écarlate - Joe n'attendit pas son reste, ayant visiblement mieux à faire, m'assénant un dernier coup de pique : " et la prochaine fois tu dis pas connard " redémarrant dans un vrombissement triomphant.

    Taxi 2 - Tambour Major 0
    smileys Forum

    5 commentaires:

    1. Très vexant, c'est clair. Le raconter permet d'expier en partie, c'est déjà ça ;-)

      RépondreSupprimer
    2. C'est clair. A tel point que presque 3 jours après j'y pense encore >_<

      RépondreSupprimer
    3. Méchant Chimiste27 mars 2009 à 11:23

      Mouais...
      La classe des taxis dans son ensemble n'a sans doute rien à envier aux cyclistes sous le rapport des infractions au code de la route. Tu as juste payé pour les autres.
      Et puis une bonne bordée d'injures, même imméritées, de bon matin : ça fait du bien !
      Ego te absolvo !
      (Mais la prochaine fois, fais gaffe, ça aurait pu aussi plus mal tourner qu'un peu d'amour propre froissé... un peu de tôle et de Tambour Major froissés...)

      ;o)

      RépondreSupprimer
    4. Oui c ' est vrai qu'il y aurait pu avoir de la tôle et un tambour froissé ... fais attention

      petit aparté .. ç' est vrai que ça fait très moche vélotoulouse.....hum ...

      Et sinon félicitations pour ce nouveau blog...
      moi aussi zai un nouveau :)

      RépondreSupprimer
    5. Arf arf arf... Et après on dit que les Parisiens sont des fous du volant... :D

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !